Le monde du travail et plus particulièrement celui du management connaît habituellement de profondes transformations. Parmi les changements en cours, une nouvelle manière de diriger son équipe apparaît, c’est le management bienveillant.

Mais que cela signifie-t-il ? Quels sont ses atouts ? Comment atteindre un management bienveillant, quelle que soit l’entreprise ?

 

Comprendre la bienveillance dans le management

 

Si l’on veut faire simple, se montrer bienveillant, c’est avoir une disposition d’esprit favorable envers quelqu’un. Cela se traduit habituellement par une attitude positive.

Quand on évoque le management bienveillant, cela se traduit par le soin d’un manager à s’occuper du développement professionnel et personnel de ses collaborateurs. Même si le manager n’est pas directement en charge du développement des compétences de son équipe, même s’il n’est pas responsable de la qualité de vie au travail et du bien-être de ses collaborateurs, son attitude au quotidien y contribue sans cesse.

Il est reconnu, aujourd’hui que travailler dans une atmosphère bienveillante est source de productivité, d’organisation, d’engagement et d’efficacité durable. Dans un tel climat, tout le monde se retrouve gagnant, que ce soit le collaborateur et le manager. Soudain, ces deux entités sont perçues comme un ensemble, un écosystème singulier et reconnaissable.

 

Un outil de performance et de mieux-être

 

Pratiquer un management de bienveillance permet la préservation et l’amélioration du bien-être de tous au sein d’une entreprise.

Cette notion de bienveillance se réfère à une autre notion importante, à savoir la solidarité. Tout à coup, le manager ne se préoccupe plus seulement des résultats, mais de la coopération, de l’intégrité et de la compassion au sein de l’équipe. Le management bienveillant est en lien direct avec l’idée du « slow management » avec ce soin permanent du bien-être au travail.

Le souci de l’autre ainsi que la sollicitude deviennent des valeurs fortes de l’entreprise. Dès lors, les collaborateurs se sentent soutenus, mieux considérés. Ils ont l’impression d’être plus forts, ils sont plus confiants dans leur capacité. Ils prennent davantage d’initiatives positives, ils ne craignent pas d’échouer.

En ce sens, le management bienveillant devient un réel outil d’efficacité tout en participant au mieux-être de chacun.

 

Techniques pour mettre en place un management bienveillant

 

1. Pratiquer une écoute attentive

C’est l’un des piliers du management bienveillant. Ne cherchez pas à couper la parole de votre interlocuteur, écoute-le avec attention. Laissez-le finir ce qu’il à dire avant de lui répondre. En retour, le collaborateur se sentira considéré.

2. Se montrer empathique

Essayez toujours de vous mettre à la place de votre interlocuteur, essayez de comprendre les choses comme il les comprend. Mais attention à ne pas être dans la compassion, il y a une différence subtile, mais réelle.

3. Montrer votre confiance

En montrant que vous avez confiance dans les capacités de votre équipe, vous avez spontanément des rapports authentiques. À partir de là, la motivation se fait tout seule et chacun se sent impliqué sur le long terme dans ce qu’il fait.

4. Se remettre en question

Le manager est un être humain comme chacun de ses collaborateurs. Il est donc faillible, mais il peut aussi toujours s’améliorer, apprendre, développer et affiner ses compétences.

Apprenez à vous remettre en question régulièrement, car c’est ainsi qu’on donne le meilleur de soi-même… et que l’on obtient le meilleur de son équipe.

shares