Depuis quelques années, la notion d’engagement des salariés revient de plus en plus sur toutes les lèvres. En effet, quand des salariés sont investis dans leur travail, on augmente la rentabilité et on réduit le turn-over. C’est un investissement rentable, encore faut-il s’y prendre la bonne manière, n’est-ce pas ?

Voici quelques techniques concrètes pour y parvenir.

 

L’engagement au cœur de la transformation de l’entreprise

 

L’engagement a pour mérite d’impacter de manière positive toutes les parties prenantes d’une entreprise.

Ainsi, les salariés et employés bénéficient d’un mieux-être au travail, car ils bénéficient d’une qualité de vie au travail supérieure et les managers peuvent plus simplement collaborer avec leurs équipes.

Enfin, l’entreprise y gagne également puisqu’elle devient plus productive, donc plus rentable.

Aujourd’hui, le capital humain est un facteur essentiel à la réussite future de l’entreprise. Dès lors, l’engagement des uns et des autres participe activement à la performance de ladite entreprise.

Les évolutions profondes que connaît actuellement le milieu de l’entreprise — avec l’intégration du numérique dans les méthodes de travail, avec davantage de mobilité, avec le développement du télétravail et l’apparition des plateformes collaboratives — nécessitent que l’entreprise et ses salariés s’adaptent et s’investissent autrement.

 

Confiance et engagement en entreprise

 

Plusieurs atouts sont à mettre au crédit de l’engagement en entreprise.

Vous encouragez le développement et la confiance du collaborateur dans l’entreprise. En effet, selon une récente étude de PwC France, près de 55 % des chefs d’entreprise estiment qu’un manque de confiance s’avère préjudiciable pour la croissance de l’entreprise.

Établir et soigner la confiance des uns et des autres entre eux, mais aussi envers leur manager et l’entreprise plus globalement participe à améliorer l’engagement des salariés au travail.

 

Techniques et mesures à prendre pour favoriser l’engagement

 

1. Encourager les relations

N’oublions pas que l’être humain est un animal social !

Non seulement il faut apprendre à l’encourager à faire le travail, mais il convient surtout d’encourager les individus qui n’ont pas nécessairement de liens directs à faire connaissance et à tisser des liens d’entraide.

2. Favoriser la reconnaissance

Savoir reconnaître le mérite des collaborateurs, savoir récompenser après la réussite d’un projet, offrir une reconnaissance publique permet d’améliorer l’engagement de tout le monde.

D’une part, vous comblez un sentiment de reconnaissance et d’autre part, vous donnez envie aux autres de viser l’excellence à leur tour.

3. Développer l’autonomie des collaborateurs

Proposez, dès que possible, une réelle autonomie à vos employés et collaborateurs.

Ainsi, le management se tourne davantage vers un accompagnement des équipes et du contrôle des objectifs au lieu de focaliser sur la productivité.

N’oublions pas que près de la moitié des salariés en France se disent prêts à préférer une réelle autonomie à une augmentation de salaire de 20 % !

4. Proposer des objectifs concrets et accessibles

Même s’il est évident de proposer des objectifs ambitieux et difficiles, il n’en demeure pas moins qu’ils doivent demeurer atteignables.

Dès lors, vous réduisez le stress pour stimuler un engagement durable, une réelle coopération et la concentration vers un but commun.

N’est-ce pas un magnifique levier et facilitateur de cohésion ?

shares