Est-ce que la performance au travail est liée à notre bien-être, à notre bonheur en entreprise ? Cette question semble obséder de plus en plus d’entreprises et notamment au sein de la célèbre Silicon Valley, réputée pour son exigence envers ses employés, mais aussi son esprit « cool ».

Tandis que certains chefs d’entreprise n’hésitent pas à se faire conseiller par des philosophes ou des coachs, d’autres mettent en place une nouvelle manière de vivre dans l’entreprise au quotidien.

 

L’illusion de la réussite

 

S’il faut être heureux pour réussir, tout dépend où chacun place le curseur de la réussite et comment on la définit.

En effet, chacun a des ambitions différentes.

L’illusion de la réussiteAlors que l’un désire grimper les échelons dans son entreprise, un autre souhaite gagner plus d’argent ou encore avoir davantage de responsabilités.

Certains veulent aussi travailler comme ils le veulent, dans un climat de bonne entente avec leurs collègues, avec le sentiment du travail bien fait.

Aujourd’hui, réussir signifie « atteindre un objectif ».

Ainsi, on oppose systématiquement la réussite à l’échec. Chacun se lance alors dans une quête de réussites qui n’en finit jamais, en étant assuré que le bonheur se dissimule derrière une réussite.

Mais il existe une différence entre réussites et un sentiment de réussite.

Pour certains, le fait de réussir une négociation, une épreuve, d’amener son équipe à travailler de manière harmonieuse et dans un état d’esprit positif est une totale réussite.

Finalement, réussir, c’est apprendre à se laisser guider par une vérité qui est sienne vers un accomplissement (personnel et/ou professionnel).

Ce regard sur vous vous demande une certaine humilité face à la vie et face aux épreuves que vous rencontrez, tout en restant dans une totale confiance.

 

De l’importance d’être heureux

 

Savez-vous que 90 % de votre bonheur à long terme est influencé par la manière dont votre cerveau perçoit le monde qui vous entoure ?

De l’importance d’être heureux pour réussirEn effet, un cerveau en mode positif s’avère jusqu’à 31 % plus productif que lorsqu’il émet des pensées négatives, ou lorsqu’il est soumis au stress.

Trouver un moyen d’être positif et optimiste de manière régulière, de vivre au présent permet indéniablement à votre cerveau de « travailler » plus vite, plus dur et plus intelligemment.

La réussite n’est qu’une conséquence de cet état d’esprit.

 

Se concentrer sur son bonheur

 

Bien sûr, réussir et atteindre ses objectifs sont importants dans notre vie de tous les jours.

Se concentrer sur son bonheurCela permet de booster notre confiance en nous, en nos capacités, de nous comparer aux autres pour savoir comment nous évoluons.

Mais cela ne doit pas être une finalité, car c’est prendre le problème à l’envers.

L’essentiel est d’être heureux, d’être bien dans votre peau et en accord avec vos principes, avec votre fonctionnement et avec votre propre idéal.

Dès lors, le succès découlera automatiquement, car vous aurez donné le meilleur de vous-même de manière spontanée et généreuse.

Comment faire ?

Entrainez-vous à développer votre confiance en vous et en la vie !

Notez 3 nouvelles positives et réjouissantes de votre journée, c’est ainsi que vous allez « paramétrer » votre cerveau sur ce qui vous apporte le plus de satisfaction.

L’autre exercice, face aux contraintes quotidiennes, est de se dire que vous ne disposez pas d’une vision globale de votre existence. Il est possible que le revers que vous vivez s’avère, finalement, être une opportunité de considérer et de faire les choses autrement.

Nelson Mandela disait : « soit je réussis, soit j’apprends ».

Et vous ?

shares