Durant cette période de confinement, nous avons l’impression que nos libertés sont rognées, que l’on n’est plus capable de faire quoi que ce soit de créatif, de productif. Cet isolement peut avoir rapidement des effets négatifs sur notre moral et notre motivation, n’est-ce pas ?

Voici quelques conseils qui vous montreront que l’homme, cet être social par excellence, est capable de beaucoup plus qu’il ne croit, même quand il se retrouve isolé.

 

Apprendre le lâcher-prise

 

Dans le monde « normal », nous sommes constamment sous pression, toujours à courir à gauche et à droite, à vouloir tout réussir en un minimum de temps.

On essaie toujours de tout garder sous contrôle.

Avec le confinement, la situation est exceptionnelle, « anormale » diront certains.

Apprenez à lâcher prise justement, à prendre de la distance avec ce qui vous arrive.

Il peut être intéressant de vous poser quelques questions :

  • Avez-vous le contrôle de la situation ?
  • Pouvez-vous influer sur la situation ?

Alors, pourquoi s’inquiéter outre mesure puisqu’il existe des choses sur lesquelles nous n’avons pas de pouvoir ?

Toutefois, cela ne vous empêche pas d’adopter un état d’esprit positif et d’apprendre à relativiser.

 

Considérer le positif

 

Être en confinement, surtout si vous vivez dans un appartement avec une petite superficie, est loin d’être une sinécure.

Quand on se fie aux études portant sur les neurosciences, on découvre que l’être humain est régi par le « biais négatif ».

Concrètement, sur 10 événements qui vont vous arriver dans la journée, 9 seront positives et 1 seule sera négative.

Pourtant, vous aurez l’impression que votre journée a été négative.

La force de votre cerveau est que vous pouvez le « paramétrer » pour qu’il envisage les choses autrement.

Vous pouvez faire en sorte qu’il considère les choses positives plus que l’aspect négatif de la vie en confinement.

Dites-vous notamment que les émissions de CO2 sont en nette diminution depuis que nous sommes en confinement.

C’est aussi l’occasion de prendre soin de vous, de faire tout ce dont vous n’avez jamais eu le temps de faire, de vous faire plaisir en somme.

 

Autres conseils et astuces pour garder la motivation

 

1. Réaliser une to-do list hebdomadaire ou journalière

L’important en période de confinement est de garder un rythme, tout du moins de donner l’impression à votre cerveau que vous en avez un.

Ne faites pas de grasses matinées outrancières, ne décalez pas vos repas, ne procrastinez pas sur votre canapé.

Décidez de quelques tâches à faire et tenez à ce journal de bord.

C’est en forgeant que l’on devient forgeron, n’est-ce pas ?

Alors, continuez à agir comme à l’accoutumée pour garder votre motivation.

 

2. Faire du tri

Cela peut semblant rébarbatif a priori, voire contraignant, mais cela va vous apporter une certaine satisfaction.

Ranger physiquement des objets et ses affaires permet aussi de faire un tri dans sa tête. Vous vous sentirez allégé d’un poids et vous aurez les idées plus claires.

Vous pouvez prendre exemple sur la méthode de Marie Kondo par exemple.

Ce tri peut aussi être virtuel : pourquoi ne pas trier vos mails, voire répondre à tous ceux qui sont en retard ? Pourquoi ne pas faire un tri dans sa liste de « followers » ou « amis » sur les réseaux sociaux ? Pourquoi ne pas vider les fichiers temporaires et nettoyer votre ordinateur ?

 

3. Garder un contact avec les autres

Enfin, l’être humain étant un être social comme nous le précisions en introduction, il est essentiel de penser à soi, mais également aux autres.

Maintenez des relations avec votre famille, vos amis, vos collègues. Cela permettra de vous évader, d’aider certains à sortir quelques minutes de l’isolement.

Même s’il ne se passe pas grand-chose, l’idée principale est de partager un moment, d’écouter les autres, de prendre du temps pour l’autre.

shares