Connaissez-vous l’élément qui contribue le plus au bien-être au travail ? Est-ce le salaire ? Une charge de travail suffisante ? Des horaires corrects ? Il n’en est rien puisque ce qui participe à ce bien-être est la reconnaissance de la part de sa hiérarchie.

Comment expliquer cette connexion ?

 

Les 4 types de reconnaissance au travail

 

Près de 72 % des Français se disent satisfaits de leur emploi et ils sont près de 88 % à être contents de leurs relations avec leurs collègues.

Néanmoins, même si 8 salariés sur 10 ont le sentiment de faire un travail utile, ils sont à peine 50 % à estimer que leur travail est reconnu.

Chacun a sa définition de la reconnaissance au travail. Voici comme on peut l’expliquer et la détailler.

 

1. La reconnaissance existentielle

Les bienfaits de la reconnaissance existentielleCette gratitude porte principalement sur l’employé en tant qu’être humain.

Elle se manifeste à travers des gestes et des mots lors de contacts et des échanges.

Les exemples de reconnaissance existentielle peuvent être :

  • Prendre des nouvelles de l’employé ;
  • Le consulter de temps à autre ;
  • Lui aménager des horaires de travail.

 

2. La reconnaissance de la pratique du travail

Ici, on se concentre davantage sur la manière dont l’employé travaille.

On tient alors compte de son comportement, de ses attitudes, de ses qualités professionnelles et de ses compétences.

On regarde comment l’employé est créatif, comment il apporte de l’innovation.

Les exemples de reconnaissance de la pratique sont :

  • Commenter ses qualités professionnelles ;
  • Souligner son sens de l’innovation ;
  • Présenter les idées et les travaux de l’employé à la direction.

 

3. La reconnaissance de l’investissement

Cet investissement dans le travail correspond aux efforts fournis par l’employé dans le but de contribuer positivement au processus de travail.

Les bienfaits de la reconnaissance de l’investissementElle souligne la contribution de l’employé ainsi que les risques pris et l’énergie déployée.

Les exemples de gestes pour ce type de reconnaissance sont :

  • Remercier verbalement l’employé pour son implication ;
  • Rédiger une lettre personnalisée pour souligner son investissement et sa ténacité ;
  • Réagir publiquement et applaudir pour relever l’effort fourni.

4. La reconnaissance des résultats

Ici, cette gratitude porte essentiellement sur les fruits du travail fourni.

C’est une appréciation, une gratitude qui se base sur l’efficacité et la qualité du travail réalisé.

Les gestes pour souligner cette reconnaissance des résultats sont :

  • Le féliciter spontanément pour avoir relevé tel challenge ;
  • Le rencontrer personnellement pour évoquer son ou ses objectifs atteints.

Bienfaits de la reconnaissance au travail

On le voit clairement, la reconnaissance participe fondamentalement au bien-être au travail puisque l’individu est reconnu en tant que personne ET pour ce qu’il fait/produit.

Les avantages de cette reconnaissance sont variés.

Bienfaits de la reconnaissance au travailOn peut ainsi remarquer :

  • Un plus grand engagement des collaborateurs qui influe sur la productivité de l’entreprise ;
  • Un renforcement du bien-être physique et mental : les employés sont moins stressés, ressentent moins d’émotions toxiques ;
  • Une satisfaction accrue : quand quelqu’un se sent apprécié et reconnu au travail, il est plus apte à être fier de lui et de ce qu’il fait. Ce bonheur est rapidement contagieux autour de lui.

En somme, on voit que reconnaître le travail et l’investissement de chaque employé a des résultats positifs, lesquels ont inévitablement un écho optimiste sur leur épanouissement au travail.

shares