En termes de communication, Internet a d’ores et déjà largement bouleversé les codes du management depuis une dizaine d’années. Toutefois, son utilisation demande parfois une certaine adaptation des méthodes de travail, car si le Web 2.0 invite à un principe collaboratif, la hiérarchie entreprise continue de se construire sur un modèle pyramidal.

Le rôle des managers est crucial à cette heure des nouvelles technologies, il est en pleine mutation.

 

L’importance des réseaux sociaux

 

Nul ne peut contredire l’importance des réseaux sociaux dans notre société aujourd’hui.

Ces réseaux sont les premiers espaces auxquels mes managers du futur doivent faire attention.

En effet, ils sont une vraie démonstration de perte de contrôle, car les échanges requièrent une véritable réactivité et de la spontanéité.

Il est très difficile, dans ces conditions, d’avoir un contrôle constant sur les propos tenus entre internautes.

En parallèle, la socialisation est devenue un pilier pour l’image de marque des entreprises. C’est pourquoi la gestion des réseaux sociaux ne doit pas être prise à la légère, mais doit être confiée à un responsable de haut niveau.

Ceci demande que les managers fassent confiance à leurs équipes et à leurs subordonnées et leur donnent des missions à forte responsabilité au niveau de la communication.

 

Les changements à venir

 

Pouvoir communiquer plus rapidement et plus intuitivement entre collaborateurs ou avec sa hiérarchie modifie le management et la façon de travailler. Cela influence directement le mode de travail.

Or, aujourd’hui, il reste encore beaucoup d’entreprises « bloquées » dans les anciens modèles de management offrant des responsabilités segmentées.

Cette vision les empêche de s’adapter rapidement à ce nouvel environnement composé de nouvelles technologies.

Outre la communication, les rapports avec la hiérarchie vont se modifier et se rééquilibrer au niveau de chaque métier.

Les méthodes de travail vont de plus en plus se tourner vers quelque chose de collaboratif, de participatif.

Concrètement, les décisions ne vont plus dépendre d’une seule personne, mais se prendront en concertation entre collaborateurs, employés et managers.

 

Compétences à développer pour le manager du futur

 

Si l’on parle en « temps d’Internet », le futur, c’est déjà demain. Il importe que les entrepreneurs et les managers prennent conscience des changements à venir et à opérer.

Ainsi, chaque manager va devoir développer de nouvelles compétences ou enrichir certaines.

En premier lieu, le manager doit cultiver une certaine intelligence sociale.

Il doit apprendre à se connecter aux autres de manière plus directe pour stimuler des réactions, pour provoquer des interactions.

Il doit développer une compétence dite « cross culturels », c’est-à-dire savoir interagir avec d’autres cultures, d’autres façons de penser, d’autres générations, d’autres compétences.

Enfin, et c’est sûrement l’une des plus importantes compétences, le manager du futur doit être à l’aise dans l’usage des nouveaux médias. Il doit pouvoir évaluer de manière critique le contenu de chaque média et optimiser chaque contenu s’il veut continuer à avoir une communication efficace et persuasive.

À travers les nouvelles technologies, savoir filtrer l’information essentielle et savoir comment maximiser le fonctionnement cognitif va devenir une importante croissante.

C’est pourquoi un changement de mentalité s’impose pour qu’une transition des modèles de management s’opère sans accrocs.

shares