Nous sommes au mois de janvier et bien souvent arrive en cette période le désormais traditionnel entretien annuel.

Même s’il s’avère parfois un exercice périlleux pour vous comme pour l’évaluateur, c’est l’occasion de faire valoir qui on est, de montrer ses forces, ses besoins, ses attentes.

Comment réussir votre entretien annuel ?

Voici quelques conseils avisés pour ne pas passer à côté de ce moment important dans votre carrière.

Comprendre ce qu’est un entretien annuel

L’entretien annuel n’est pas un entretien professionnel, rappelons-le dès à présent.

Comprendre ce qu’est un entretien annuel pour mieux le preparerÉgalement appelé entretien d’évaluation, il a pour objectif d’établir un bilan de compétences du salarié sur l’année passée et d’envisager ensemble les attentes et les besoins de l’année à venir.

Même si cet entretien n’est pas obligatoire — il n’est pas mentionné dans le Code du travail — c’est un moment fortement attendu, notamment dans les PME et TPE, mais aussi dans les grands groupes.

Plusieurs sujets sont abordés comme les objectifs atteints et ceux qui ne le sont pas, les formations demandées, les attentes, etc.

Il est essentiel de ben vous préparer à cet entretien pour ne pas être pris au dépourvu et oublier certains sujets.

Se préparer pour l’entretien annuel

Avant l’entretien

Abordez ce moment de la manière la plus professionnelle qui soit. Souvent, la date de votre entretien est donnée au minimum 15 jours avant le jour J. Vous avez donc le temps de vous préparer et d’anticiper les questions et de noter vos velléités.

Montrez-vous le plus honnête et le plus objectif pour gagner en crédibilité :

  • Faites un bilan de votre année (réalisation, objectifs atteints, etc.)Se préparer pour l’entretien annuel - Avant l'entretien
  • Listez vos succès, mais aussi vos échecs au cours de l’année écoulée
  • Faites le point sur vos compétences
  • Identifiez les points à améliorer
  • Annotez la ou les formations que vous souhaitez suivre.
  • Définissez clairement votre projet professionnel (évolution dans l’entreprise, les échéances, etc.)

Cette auto-évaluation permet d’avoir les idées plus claires sur votre situation professionnelle et d’avoir un regard objectif.

Pendant l’entretien annuel

Il est essentiel d’adopter une attitude positive, sereine et ouverte au dialogue.

Dans un premier temps, faites attention à adopter un comportement consensuel et à ne pas vous montrer extrême ou revendicatif.

Se préparer pour l’entretien annuel - Pendant l'entretienMontrez que vous êtes le plus à l’écoute possible, que vous êtes ouvert aux critiques en prenant soin de ne pas vous « braquer ».

Montrez que vous avez suffisamment la maturité pour vous remettre en question.

Ne soyez pas trop détendu non plus et encore moins agressif, car cela pourrait vous causer du tort.

Restez naturel, impliqué, concerné pour faire vos messages au mieux.

D’autre part, n’hésitez pas à rebondir et à montrer que vous avez des solutions, tout du moins des propositions pour vous améliorer.

D’une certaine façon, vous facilitez la tâche à votre employeur et sinon, vous démontrez clairement que vous avez réfléchi à votre situation et vous êtes quelqu’un de positif avec un raisonnement constructif.

Après l’entretien

En effet, l’entretien annuel ne s’arrête pas au moment de votre échange avec votre patron ou votre employeur.

Habituellement, un suivi personnalisé est mis en place afin de vous aider à mettre en place ce qui a été dit au cours de votre échange et vous guider le cas échéant.

Des réunions intermédiaires peuvent aussi se mettre en place dans lesquelles vous devez faire preuve d’esprit d’initiative et d’une réelle implication.

shares