Depuis quelques années, nous prenons de plus en plus conscience de l’importance de l’environnement autour de nous. Dans la sphère professionnelle, cette tendance s’est fortement accentuée jusqu’à développer ce que l’on nomme le green business.

Mais qu’est-ce que c’est concrètement ? Quelles sont les tendances actuellement en matière de green business ?

 

Comprendre le green business

 

Le green business concerne plusieurs domaines d’activité de notre économie.

Ainsi, on retrouve aussi bien des entrepreneurs spécialisés en conseils d’économie d’énergie que des artisans qui installent des pompes à chaleur ou des panneaux photovoltaïques sur vos toits.

La liste des marchés touchés par le green business s’agrandit mois après mois :

  • Domaine du bâtiment : travaux de rénovation, installation de nouveaux systèmes de chauffage, etc.
  • Recyclage des déchets
  • Commerce équitable
  • Énergies renouvelables : géothermie, éolien, etc.
  • Transport vert
  • Tourisme vert
  • Le textile avec le « Made in France »

Toutes les entreprises qui ont décidé d’intégrer le green business dans leur développement intègrent aujourd’hui des préoccupations environnementales et un principe de durabilité.

L’idée est de proposer des services et des produits qui respectent notre environnement.

Le green business établit un distinguo très clair entre les produits qui respectent l’écologie et les produits nocifs pour notre environnement.

Les entreprises inscrites dans cette mouvance verte recherchent constamment des solutions performantes et efficaces à moindre coût allant dans le sens de la protection environnementale.

On estime que, d’ici 2020, ce sont près de 60 000 emplois qui seront créés dans le secteur du green business.

 

Les 3 grandes tendances du green business

 

1. L’établissement d’une économie circulaire

Établir une économie circulaire, ce n’est pas uniquement se concentrer sur le recyclage. C’est penser différemment la chaine de production ainsi que la consommation, la commercialisation et le recyclage des produits de façon à utiliser les ressources les plus écologiques et les plus efficientes.

Concrètement, cela signifie devoir réinventer son modèle économique, réinventer la chaine de production pour lutter contre l’obsolescence programmée par exemple.

De nombreuses entreprises et grands groupes ont déjà commencé cette révolution en recyclant des plastiques, en réduisant leurs déchets, en récupérant d’autres matériaux.

On pense notamment à IKEA, Coca-Cola, Dell, Michelin, Philips, Apple ou Google.

 

2. L’utilisation des nouvelles technologies

L’arrivée de nouvelles solutions afin de rendre la supply chain plus verte se répand de plus en plus.

Parmi l’une d’entre elles, le traitement de la big data ou encore la géolocalisation permettent aux entreprises de mieux gérer leur stock ou d’optimiser les trajets de livraison.

Ces algorithmes participent à prévoir l’évolution des stocks, à prévoir les achats, à répondre aux besoins des clients de manière personnalisée tout en réduisant la consommation énergétique, le gaspillage, les déchets d’emballage et en baissant notamment l’émission de CO2.

 

3. Des infrastructures économiques

L’autre tendance du green business est l’instauration et la création d’infrastructures plus économiques, moins gourmande en énergie.

Microsoft et Facebook ont déjà commencé cette révolution verte en développant des technologies énergétiques décarbonées.

Ce domaine de la construction est en plein boom et il existe un marché considérable pour développer des fondations plus vertes dans votre économie et pour votre entreprise.

shares